Face aux inégalités et à l’évasion fiscale, le besoin de justice fiscale

par Équipe de l’Observatoire

L’actualité de l’été nous rappelle que ce n’est pas la crise pour tout le monde et que la justice fiscale est encore loin d’être une réalité ! Quelques données chiffrées donnent particulièrement le tournis :

 Le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté de 30% en un an, selon le classement publié en juillet par le magazine Challenges, qui a dénombré 109 milliardaires français cette année contre 95 l’an dernier

 Les entreprises du CAC 40 ont réalisé 60 milliards € de profits au premier semestre 2021, soit 41% de plus qu’au premier semestre 2019. La hausse est même de 56% pour LVMH. L’indice boursier du CAC 40 a progressé de 20% depuis le début de l’année, ce qui est un record… La crise se révèle être un paradis pour les actionnaires

 Les rémunérations des patrons du CAC 40 ont augmenté de 40 % en un an : ils vont toucher en moyenne 5,3 millions € de rémunération en 2021 !
Dans le même temps, les entreprises françaises devraient accorder moins de 2 % d’augmentation à leurs salariés en 2021.
Depuis 2010, le salaire moyen des patrons du CAC 40 a augmenté de 115 %, contre seulement 15 % pour le SMIC. Cela signifie que si le salaire minimum avait augmenté au même rythme que les salaires des patrons du CAC 40 depuis 2010, le salaire annuel moyen brut des smicards serait aujourd’hui de 32 935 € (soit 2745 € par mois) et non de 16 125 € !

 Malgré des ventes records, Amazon ou Google ont payé zéro € d’impôt sur les sociétés en 2020, car ils délocalisent artificiellement leurs profits dans les paradis fiscaux En effet, si on se fie à la comptabilité d’Amazon, chaque luxembourgeois consomme chaque année 92 000 € de produits Amazon. En réalité il n’en est rien, la multinationale délocalise artificiellement ses revenus dans ce paradis fiscal, ce qui lui permet d’échapper à l’impôt.

 Une actualisation de l’étude menée par Gabriel Zucman montre qu’en 2018, les pertes de recettes fiscales en France liée à l’évasion fiscale des multinationales s’élevait à 15,4 milliards € : les multinationales opérant en France déplacent artificiellement 47 milliards € de profits dans des paradis fiscaux, dont 38 milliards dans des paradis fiscaux de l’Union européenne !

Plus que jamais, nous avons donc besoin :
  1. d’une fiscalité qui soit réellement redistributive et mette fin à ces inégalités insupportables,
  2. de taxer les ultra-riches et les multinationales qui se sont enrichis de façon indécente pendant la pandémie,
  3. d’une réelle lutte contre l’évasion fiscale, notamment grâce à la taxation unitaire des multinationales.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire « Nos propositions » .

Site de l’Observatoire

Vous trouverez sur notre site des clés de compréhension sur le rôle de l’impôt, des finances publiques et d’une véritable justice fiscale : notes, interviews, explications à vocation pédagogique, chroniques et débats.

Pour ne rien rater de nos activités, abonnez-vous à l’Infolettre !

Qui sommes-nous ?

Outils de l’Observatoire