Plutôt les pourboires défiscalisés que les salaires ?

par Équipe de l’Observatoire

Le Modem a proposé un amendement au projet de budget pour 2022 sur la défiscalisation des pourboires pour le secteur de l’hôtellerie, cafés, restauration en expliquant que cela permettrait de rendre les métiers de ce secteur d’activité plus attractifs et de favoriser la générosité des consommateurs. Emmanuel Macron a annoncé qu’il a « décidé que les pourboires payés par carte bleue seraient sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés ».

Emmanuel Macron se paie de bons mots et se paie surtout la tête des personnels concernés. Car pour qu’une telle disposition soit efficace, encore faudrait-il s’assurer d’une part, que les pourboires soient versés par carte bancaire (alors que le liquide reste pratiqué) et d’autre part, que les salarié·es du secteur soient actuellement imposables à l’impôt sur le revenu pour bénéficier éventuellement de cette mesure.

À terme, cette mesure préfigure également une évolution plus profonde des modalités de versement de ces pourboires et, potentiellement, des modes de rémunérations des salarié·es concerné·es. Au fond, en comptant sur une générosité facultative, le risque est d’instituer une part de rémunération variable qui fera pression sur la part fixe, soit les salaires...

En la matière, le niveau moyen des revenus des serveurs est peu élevé, il est surtout bien loin du seuil d’imposition. Les données disponibles (INSEE, repris sur d’autres sites : Indeed, talent.com, moneyvox...) font état de salaires nets moyens d’environ 1.600 euros (moins de 1.700 euros pour les hommes et moins de 1.600 euros pour les femmes). S’il faudrait avoir des statistiques précises sur les revenus des foyers fiscaux de ces personnels dans leur ensemble, il est facile de comprendre qu’une large partie n’est pas imposable et, par conséquent, ne bénéficiera pas de cette mesure.

Le pouvoir eut été plus inspiré de plaider pour une hausse de leurs salaires, seule mesure véritablement à même de rendre ce métier exigeant plus attractif… Cette mesure relève de ce qu’elle concerne : un pourboire.

Site de l’Observatoire

Vous trouverez sur notre site des clés de compréhension sur le rôle de l’impôt, des finances publiques et d’une véritable justice fiscale : notes, interviews, explications à vocation pédagogique, chroniques et débats.

Pour ne rien rater de nos activités, abonnez-vous à l’Infolettre !

Qui sommes-nous ?

Outils de l’Observatoire