La progressivité expliquée simplement 

par Équipe de l’Observatoire

Qu’est-ce qu’un impôt progressif ? Comment « fonctionne » le barème qui met en œuvre la progressivité ? Quelle est la différence avec un impôt proportionnel ? Ces questions sont assez courantes. Sans entrer à ce stade dans la justification profonde de la progressivité de l’impôt (l’Observatoire y reviendra régulièrement), cet article a pour objectif de définir et de comparer impôt progressif et impôt proportionnel, ce qui permet de montrer que l’impôt progressif est plus juste que l’impôt proportionnel. Il vise également à expliquer concrètement comment fonctionne l’impôt direct progressif qu’est l’impôt sur le revenu. 

Impôt direct progressif, impôt indirect proportionnel : où se situe-t-on ?

Commençons par mettre quelques idées au clair.
L’impôt proportionnel est simple à comprendre : un unique taux s’applique à la « base imposable » (revenu ou valeur du patrimoine ou dépense de consommation).
L’impôt progressif est plus complexe à appréhender. On pourrait le résumer ainsi : c’est un impôt dont le taux s’élève au fur et à mesure de l’augmentation de sa base (revenus, patrimoine). Avec un impôt progressif, les taux ne sont donc pas identiques entre les contribuables puisque, en théorie, plus on gagne, ou plus le patrimoine est important, et plus le taux réel de l’impôt s’élève.

Retrouvez ici, en pdf, l’intégralité de la note " La progressivité expliquée simplement".

Site de l’Observatoire

Vous trouverez sur notre site des clés de compréhension sur le rôle de l’impôt, des finances publiques et d’une véritable justice fiscale : notes, interviews, explications à vocation pédagogique, chroniques et débats.

Pour ne rien rater de nos activités, abonnez-vous à l’Infolettre !

Qui sommes-nous ?

Outils de l’Observatoire